Formations, Éditions & Ressources en Psychologie Appliquée

Utilité de l’analyse sérielle par le Pr. Astrid Hirschelmann

L’analyse pathobiographique, appelée aussi le guide d’investigation forensique (INFO) (Hirschelmann et coll., 2014) et l’analyse sérielle qui en découle, sont des méthodes cliniques d’analyse des parcours et contextes de vie permettant de saisir comment un passage à l’acte et/ou une psychopathologie surgit. Elles sont destinées aux professionnels du soin, de la justice ou de l’éducation.
Le caractère dit « clinique » des éléments qu’elles convoquent insiste sur la dimension de singularité souhaitée dans la reconstruction du parcours individuel. Le caractère dit « forensique ou criminologique » de ces méthodes renvoie pour sa part au souci d’inclure au cœur de ce référentiel, les indicateurs et appréciations en jeu dans l’évaluation de la dangerosité et du risque de récidive telles que les professionnels CPIP, psychologues, psychiatres, éducateurs, juges et tout autre intervenant auprès des personnes placées sous main de justice ou des patients, les rencontrent.
Contrairement à l’anamnèse classique qui consiste en une mise en récit ou une histoire qui se raconte de façon générale, formelle et souvent linéaire, la méthode d’investigation forensique et l’analyse sérielle, visent une organisation et lecture clinique et processuelle des événements de vie et des ambiances et climats psychologiques. Autrement dit, elles visent à dégager la logique existentielle du sujet, la manière dont elle se construit et les raisons qui la perturbent jusqu’à induire des passages à l’acte ou des décompensations d’ordre somatique ou psychopathologique.
En investiguant les différentes dimensions ou sphères de vie, on repère des similarités de fonctionnement ou au contraire des discontinuités dans les parcours. A ce titre il convient de rapporter ce qui est de l’ordre du changement et ce qui est de l’ordre des constances ou résistances. Par exemple, l’infraction ou le symptôme peut se lire comme la désorganisation d’un équilibre qui est paradoxalement la manière dont l’équilibre se restaure. Le paradoxe de l’infraction ou du symptôme est qu’elle/il émerge d’une mise en impasse mais est en même temps la condition pour sortir de cette mise en impasse, ce par quoi on cherche à se restaurer.
L’analyse sérielle offre ainsi une lecture en relief, on pourrait dire en 3-D, et plus contextualisée du symptôme ou de l’acte. Elle est utile pour tout professionnel amené à faire du diagnostic, voire du pronostic ou qui cherche une méthode qui étaye ou médiatise la thérapie, et plus généralement l’accompagnement de publics vulnérables .
INFO sert essentiel comme référentiel d’évaluation clinique et criminologique partagé par les professionnels et a été construit au plus proche de leurs visions et pratiques. Ce référentiel vise la mise en évidence des éléments cliniques relevant de la situation et de la problématique individuelle d’une part, et des éléments criminologiques relatifs à la dangerosité et au risque de récidive, d’autre part. Autrement dit, l’outil proposé ne constitue pas une grille d’évaluation de la dangerosité ou du risque de récidive mais un support d’investigation à destination des professionnels en charge de l’évaluation de la dangerosité et plus largement, de tous les acteurs intervenants auprès de la personne placée sous main de justice, durant son parcours judiciaire.
Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer
Je m'inscris
Rejoignez 25347 abonnés
close-image
})(jQuery)