Formations, Éditions & Ressources en Psychologie Appliquée

Détecter les complexes inconscients grâce au test des associations

Lorsqu’on donne au sujet, sain ou malade, une série de mots auxquels il doit répondre, on constate que, si pour la plupart de ceux-ci on obtient des réponses rapides et logiques, il existe certains mots inducteurs – notamment ceux qui s’adressent à l’affectivité – pour lesquels on observe des troubles de la réaction associative : allongement anormal du temps de réaction, inhibition complète, réactions très superficielles (assonances), citations, traductions, erreur dans la reproduction ultérieure (Jung), émission de mots comme “oui” ou “non” avant la réaction, réactions mimiques, vasculaires et respiratoires spéciales et variations du phénomène psychogalvanique.

C’est l’École de Zurich (Bleuler et Jung) qui a démontré la détermination de ces troubles d’association par la présence de complexes affectifs. Cette constatation permet de considérer la méthode des associations comme un procédé simple d’explorer l’affectivité et, entre autres, de découvrir les complexes.

Dr. Auguste Ley

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer
Je m'inscris
Rejoignez 25347 abonnés
close-image
})(jQuery)